Mai 2016

En juin, le Studio Yoga sur le parc honorera ses fondatrices, Joanne Gormley et Joanne Ransom.
Leur expérience de l’enseignement est incomparable et précieuse. Leur historique est unique.

 

Elles se sont rencontrées lorsqu’elles étaient de jeunes mères, à Franklin, Québec : Joanne R. était enceinte de son premier enfant et Joanne G. chassait sa jeune fille de deux ans dans les vergers de la terre de sa sœur.  Plus tard, à Montréal, les deux mères de famille monoparentale se sont rapidement liées d’amitié, tout en faisant du camping avec les enfants et en partageant des chalets dans les Laurentides.

Au cours d’un certain été, elles se sont retrouvées, sans les enfants, au Kripalu Center for Yoga and Health au Massachusetts, où elles ont passé un weekend inhabituel et transformateur. Elles dormirent sur le plancher, mangèrent du melon français pour le dîner et tenaient des positions de yoga pendant dix minutes. La composante du yoga les a incitées toutes les deux à suivre la formation d’enseignant de base de 200 heures et à partir de ce moment, elles sont devenues des adeptes dévouées et n’ont pas cessé d’enseigner le yoga depuis 1990. Kripalu devint leur foyer spirituel, en raison de l’accent qu’on y mettait sur la compassion et la communauté. Elles ont chacune poursuivi leurs études sous la direction de différents maîtres et ont acquis leur agrément professionnel de 500 heures.

Elles ont enseigné dans bien des emplacements à Montréal : des sous-sols d’église, des centres de Kundalini, ou bien elles louaient de la place dans des studios de yoga reconnus. Elles songeaient souvent à ouvrir leur propre studio de yoga, au fur et à mesure que l’enseignement devenait de plus en plus essentiel dans leur vie, mais il n’était pas facile de trouver un endroit approprié. Il est arrivé trois fois qu’elles étaient prêtes à signer un bail, mais chaque fois, la difficulté de concrétiser les bonnes conditions ont fait en sorte qu’elles ont renoncé à s’engager. Puis elles ont trouvé l’emplacement du Yoga sur le parc et avec l’aide de leurs familles respectives et de leurs amis, elles ont pu créer un endroit qui devint leur chez-soi pendant treize ans. Elles avaient chacune une clientèle loyale, ce qui rendit la transition à devenir propriétaires de l’espace assez facile. Les étudiants et étudiantes étaient heureux de continuer à bâtir la communauté déjà en place, tout en apprenant et en pratiquant le yoga dans une vaste salle offrant un joli point de vue sur les saisons qui changeaient dans le parc : un studio offrant un beau point de vue.

Le mariage des affaires avec la pratique était à la fois un défi et une corne d’abondance de bons résultats. Comme c’est toujours le cas pour le dévouement,  les bienfaits personnels de l’effort personnel appliqué à la pratique de l’asana et de la méditation ont soutenu le studio et leur relation personnelle.

Puisque la volonté d’écrire et de passer du temps avec ses petits-enfants a coincidé avec l’âge magique de la retraite, Joanne G. a assumé un rôle moins actif dans la gestion du studio. Tout comme celle-ci prenait un recul, Joanne R. commença à chercher de nouveaux directeurs de studio; elle ne voulait pas continuer seule et souhaitait fortement conserver un si bel endroit pour enseigner. Elle ne voulait pas que la communauté de  NDG ne perde un centre vibrant offrant la pratique du yoga et de la méditation basée sur la conscience. Le moment était propice pour se mettre à chercher d’autres propriétaires et lorsque Malcolm, Julie et  Emily se sont offerts, l’affaire s’est vite conclue. La transition est toute récente, mais ils trouvent que c’est merveilleux d’avoir maintenant l’emplacement et la liberté de se consacrer uniquement à l’enseignement.